Le Kenya, paradis des animaux sauvages

Avec ses parcs et réserves nationaux, le Kenya demeure le réservoir essentiel de la faune du continent africain. Les touristes occidentaux de tous bords affluent pour admirer ces paradis aussi pittoresques que fragiles où s’ébattent les animaux sauvages.

kenya

Le cri de la nature

Un voyage au Kenya pour aller à la rencontre des animaux sauvages d’Afrique a toujours hanté les rêves des enfants et adultes occidentaux. Voir pour de vrai les buffles, les lions, les zèbres, les antilopes et les girafes constitue une expérience unique dans la vie d’un homme comme le rappelle souvent la passionnée d’animaux qui a fondé le site Dandyspet.com. C’est comme si vous ressentiez la sensation ineffable de toucher du doigt une réalité intangible jusque-là et d’assister à une résurrection des images que vous avez vues sur vos anciens manuels scolaires de géographie. Vous entendrez aussi les différents cris, chants et rugissements de ces animaux que vous n’aviez pu jusque-là qu’admirer à travers de belles images.

Cela dit, en Afrique, vous entendrez aussi un autre cri particulier de la nature. En effet, le Kenya est un pays de l’Est de l’Afrique dont l’économie dépend largement de la survie de ses animaux sauvages légendaires. S’il arrive tant bien que mal à survivre à la crise qui frappe la plupart des pays africains, c’est grâce aux séjours safaris organisés dans les parcs répartis sur son territoire et qui abritent une faune exceptionnelle qui a failli disparaître à jamais.

La survie de ces animaux relève presque du miracle. En effet, ils ont été tout d’abord la proie des aventuriers occidentaux en mal de trophées de chasse. Ensuite les braconniers modernes ont pratiquement décimé les peuplements d’éléphant et de rhinocéros. Le premier était réputé pour l’ivoire de ses défenses et l’autre pour l’aphrodisiaque contenu dans sa corne.

Heureusement, ces pratiques n’ont plus lieu grâce à des engagements internationaux et des règlementations nationales et nous pouvons enfin nous délecter du spectacle que nous offrent les rescapés de la faune kenyane dans les parcs nationaux.

Quelques sites à recommander

Au Kenya, trois parcs sont régulièrement visités par les touristes. Il s’agit de : Tsavo, Amboseli et Masaï Mara. Le premier nommé est à la fois le plus grand avec une superficie de près de 22 000 km² et l’un des plus anciens du pays. Il est situé à mi-chemin entre Nairobi et Mombasa. L’on peut y rencontrer tous les animaux de la savane, à savoir : zèbres, rhinocéros noirs, éléphants, léopards, lions, hippopotames, crocodiles, et les antilopes.

zèbres

Le second parc, Amboseli, est situé tout à côté de la frontière tanzanienne. Il a trop souvent été assailli par les touristes. Du coup, sa végétation s’est beaucoup appauvrie. On ne peut cependant pas l’ignorer, ne serait-ce que parce qu’il offre une vue exceptionnelle sur les neiges du Kilimandjaro.

La réserve de Masaï Mara est emblématique à plus d’un égard. Elle possède une faune exceptionnellement diversifiée qui comprend les fameux Big Five : éléphant, lion, léopard, buffle et rhinocéros noir, elle l’est également à cause de sa culture. En effet, il est situé au centre du territoire Masaï. Ces anciens guerriers, chez qui on a pu remarquer quelques champions de l’athlétisme kényan sont de farouches défenseurs de leur identité. Ils sont tantôt sédentaires, tantôt nomades mais plus que tout, ils sont reconnaissables à cause de leur grande taille, de leur tunique rouge et de leur traditionnel bâton de pasteur.

Plus au nord, deux autres parcs sont également importants : le lac Nakuru qui abrite une extraordinaire volière de flamants roses et Meru qui abrite le rhinocéros blanc, une espèce unique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *